Skip to content

Star Feminine Band, un nouveau souffle dans la musique et le féminisme aricain

Partager cet Article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Star Feminine Band, un nouveau souffle dans la musique et le féminisme aricain

 

En Novembre dernier le label Born Bad Records (Paris) sortait le premier album d’un groupe de jeunes femmes originaires de la région de Natitingou, dans le Nord Ouest du Bénin. Cette formation fut fondée sur l’initiative de André Balguemon. Passionné de musique, et lui-même musicien (trompette, guitare), il lança un appel sur une radio locale, Nanto FM, pour la formation d’un groupe exclusivement féminin. 

Ce projet a pour but d’aborder les thèmes principaux de notre époque, notamment l’émancipation et la place des femmes dans la société africaine. A cette annonce répondront de nombreuses jeunes filles de la région, seulement sept seront retenues pour former Star Féminine Band: Angélique et Urrice (batterie et chant,) secondées par Marguerite. Sandrine et Grace (claviers et chant), Julienne (basse) et Anne (guitare). Ces jeunes filles, âgées de 9 à 15 ans, n’avaient auparavant jamais joué d’instruments et ont été formé par André Balguemon, en plus de l’école ou elles continuent d’aller.
En effet, le projet de Star Féminine Band promet la scolarité des musiciennes ainsi qu’une protection contre les unions forcées, toujours courantes dans la région. Ces thèmes de la scolarité, du mariage forcé, mais aussi de l’excision et de la place de la femme dans la société béninoise, et plus largement africaine, sont au coeur du combat et des revendications de ces jeunes musiciennes. Ces derniers thèmes sont notamment abordés dans plusieurs de leurs chansons telles que
Femmes Africaines ou Peba. C’est d’ailleurs pour porter leur message plus largement que les chansons sont chantées dans différentes langues, français, fon ou encore bariba.

Ce combat féministe n’est pas nouveau et s’inscrit par ailleurs dans une lignée d’artistes portant ce message en musique depuis la fin des années 70. Tel que la chanteuse Oumou Sangaré qui sort en 1989 Moussolou, qui mêle la modernité des thèmes à la tradition des sonorités. Ou encore les artistes telles que Angélique Kidjo, dont Star Feminine Band revendique une partie de leur inspiration, Sally Nyolo, Coumba Gawlo et bien d’autres.

C’est donc dans la descendance de ces chanteuses que s’est formé ce superbe projet dont leur premier album sortait le 13 Novembre dernier, un 8 titres au design sublime nous plongeant dans l’Afrique de demain.

En attendant une tournée en Europe, nous vous invitons à découvrir leur album.

 

R.B.

Liens:

Star Feminine Band | STAR FEMININE BAND (bandcamp.com)

Star Feminine Band | Facebook

Born Bad Records – YouTube

 

PODCASTS