Skip to content

Youn Sun Nah, envoutante jazzwoman

Partager cet Article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Depuis ce 27 janvier, Youn Sun Nah propose un nouvel album intitulé «Waking World». Élaboré lors du premier confinement, l’artiste compose et écrit « par nécessité », un projet personnel qu’elle offre au public.

Youn Sun Nah, jazzwoman singulière qui se réinvente cette année encore. ©France Musique

«Waking World». Le onzième album de la chanteuse coréenne est disponible depuis quelques jour. Et il fait du bien. Encensée par la critique, la jazzwoman se réinvente, toujours, même après 20 ans de carrière.

Fille de musiciens. L’évidence d’une carrière musicale se profile tôt, mais le jazz n’apparait dans sa vie qu’à son arrivée à Paris en 1995. Véritable ovni de ce milieu si spécifique, Youn Sun Nah fait de sa singularité sa plus grande force. Remarquée par Jacques Vidal lors de ses premiers concerts intimistes dans les petites salles parisiennes, la chanteuse se voit invitée sur un album. Et l’histoire commence.

L’artiste se produit à travers le monde pendant vingt ans, avant d’être stoppée par le COVID. C’est la, que l’élaboration de «Waking World» voit le jour. Elle écrit pour la première fois, l’intégralité de ses chansons qui apparaissent comme la mise en lumière de la personnalité de l’artiste. Varié, profond, et accompagné de musiciens sachant sublimer sa voix, le nouveau recueil de cette parisienne de coeur nous offre du jazz contemporain, et plein de surprises. Pour notre plus grand plaisir.

Rose Casado

 

 

Youn Sun Nah, envoutante jazzwoman
Youn Sun Nah, envoutante jazzwoman

PODCASTS