Skip to content

DAVID BORDALAS

REVER

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Pour beaucoup David Bordalás est l’un des djs incontournable de la scène Ibérique.

La finasse de sa culture musicale et son habileté aux platines l’installe aux commande du légendaire Metro Dance Club. Une histoire d’amour et électronique qui dure depuis près de 13 ans qui l’a élevé à un statut bien mérité de représentant VIP de la scène électronique Espagnole, l’amenant à se produire sur les plus grosses scènes comme la clôture du Sonar festival, le Live Dance Festival, Ibiza ….

Le style de production de David Bordalás est clairement influencé par le son anglo-saxon de la fin des années 90 et du début des années 2000 sans pour autant laisser de côté son côté plus pop et sa dévotion au son Tech-Pop et Disco des années 80.

En 2004, il commence sa carrière de producteur et sort son premier maxi sur le label Dpress industries distribué par Decoder Muzique: le maxi “Metro lights” dont le titre est passé dans les sacs de deejays tels que Laurent Garnier et John Digweed entre autres. Avec José Rodríguez (producteur et ingénieur du son), il compose 2 titres atmosphériques Tech-House qui sont un hommage clair au groupe britannique KLF. Une œuvre à grand impact qui a été rééditée à l’été 2004 et qui remporte un grand succès auprès de la communauté des dj’s plus proches du son progressif comme Sasha & Digweed.

Il connait par la suite un grand succès à Ibiza et surtout au Royaume-Uni.

Plus tard, il édite avec Jesus Ortega & Jose Rodriguez sous le pseudonyme de “Los Chicos del Barrio”, la deuxième référence du label BlackOut ’77 où il maintient la ligne Tech-House de son précédent travail et parvient à toucher un public plus large et un casting plus varié de dj’s parmi lesquels se distinguent Agoria, Dan Ghenacia ou Loudeast.

PODCASTS

Le TITIChaud présenté par Christian Favre