Skip to content

La Cigalette : trait d’union de l’Isle-sur-la-Sorgue

Partager cet Article

Depuis 2020, le centre social et culturel de la Cigalette, à l’Isle-sur-la-Sorgue a effectué un diagnostique social. Basées sur des statistiques officielles, l’équipe regroupe des données couplées avec celles de Pôle Emploi et de l’INSEE, afin d’offrir l’accueil le plus adapté aux habitants de la ville. 

« L’Isle-sur-la-Sorgue c’est 12% de chômage. Et c’est 47% des jeunes entre 16 et 24 qui sont sans emploi ou scolarité », explique Benoit Leroyer, directeur du centre social et culturel de la Cigalette de l’Isle-sur-la-Sorgue. Au delà de l’attractivité qu’offre la ville, il y a des problématiques rurales difficiles à traiter par l’ensemble des acteurs locaux. Face à ces constats, parmi beaucoup d’autres, l’ensemble de la structure à décidé de constituer une récolte de données. Le but ? Comprendre au mieux les besoins des l’islois franchissant les portes de la Cigalette. Mais aussi, alerter sur des problématiques importantes touchant les milieux les moins favorisés. 

« Nous travaillons sur la capacité de vivre avec, et pas a coté »

« Les habitants ont besoin d’être entendu, c’est pourquoi nous basons notre accueil sur une approche inconditionnelle. 42% des 858 personnes qui passent les portes du centres viennent du quartier prioritaire de la ville. Et le fait que nos locaux soient proches, nous permet de maintenir un lien social ». Ce maintient se fait également par le blabla café. Un moment dédié au partage, ou il est possible de papoter autour d’une boisson chaude. Sentir que quelqu’un est la. « Nous travaillons sur la capacité de vivre avec, et pas a coté ». D’autant plus depuis la crise sanitaire, ou le maintient du lien social est un véritable parcours du combattant. Jauges, fermetures de lieux d’échanges, distanciations, ont exacerbé le sentiment de solitude constaté chez bon nombre d’habitants. « Le COVID a abimé les compétences psychosociales ». 

« La bienveillance est la clé »

« Nous avons reçu le prix de l’entreprise solidaire » confie Benoit, faisant de la valorisation l’élément centrale de la politique de la structure. « Il faut valoriser les habitants pour ce qu’ils sont, c’est pourquoi la bienveillance est la clé ». 

Pour ce faire, l’équipe salariée et bénévole s’affaire à créer un cercle vertueux mettant l’autonomie, la solidarité, et la culture commune au coeur de toutes les actions. Puisque, la Cigalette, c’est aussi 12 salariés, 3 services civiques et plus d’une centaine de bénévoles chaque année. « Les bénévoles sont indispensables » précise Benoit. Entre les ateliers en familles, pour les enfants, les moments d’accueils pour tous, et l’écoute inconditionnelle, la présence des vauclusiens pour aider la structure est l’un des piliers évidents du centre social et culturel. 

Du sur mesure dans le « vivre ensemble »

S’inscrivant dans une dynamique « positive et constructive », la Cigalette est sur tous les fronts. Sur l’ensemble de l’année, des dizaines d’ateliers sont mis en place. Avec entre autres du développement à la mobilité douce, des jardins partagés, avec toujours de la culture comme vecteur pour les familles. 

Concernant les enfants, des actions à l’accompagnement pour la scolarité, de la sensibilisation à l’alimentation, de l’aide aux devoirs sont organisées au sein des établissements scolaires, et dans l’enceinte du centre, en partie grâce aux bénévoles. 

Aussi, l’accueil inconditionnel permet à tous ceux qui le souhaitent de venir bénéficier des conseils, et de l’accompagnements. L’éducation au numérique, devenue primordiale pour toutes les démarches pouvant déboucher sur des ateliers d’informatique et surtout sur de la sensibilisation aux écrans. Travailler sur les bienfaits et les risques liés aux réseaux sociaux. Notamment via une éducation de l’esprit critique, et des capacités à recouper l’information sur internet. 

L’ensemble de ces mises en places s’inscrit dans le prolongement d’une analyse constante des besoins locaux, afin de proposer des initiatives au plus près des habitants de l’Isle-sur-la-Sorgue. Pour un « vivre ensemble » inconditionnel. 

 

Devenir bénévole : http://www.la-cigalette.fr

atelier à la Cigalette
Atelier de radio pour les enfants du centre social et culturel de la Cigalette ©Cave Carli Radio.

Pour l’atelier partenaire entre la Cigalette et Cave Carli Radio : https://cavecarliradio.com/article-ccr/enfants-cigalette-3/

 

Rose Casado